Moi et le sport

L’an passé, à pareille date, j’étais très fière de constater que malgré la pandémie, j’avais réussi à maintenir mes séances de yoga aux 2 jours, le matin avant de me mettre au travail. Le yoga a littéralement sauvé mon corps. En effet, en 2017 j’ai commencé à ressentir de la douleur aux pieds, qui s’est tellement intensifiée que j’avais du mal à marcher ou me tenir debout plus de 10 minutes. Je ne suis pas très bonne avec mon corps alors ç’a pris du temps avant que je m’arrête et me dise qu’il faudrait bien que je règle ça! En fait, le printemps (2018) était arrivé et j’ai catché que ma saison de golf était clairement menacée si je ne faisais rien. Impossible de marcher 5 kilomètres dans cet état! Mais impossible aussi de sacrifier mon golf. No way! C’est à ce moment que mon parcours vers une meilleure écoute de mon corps a commencé.


J’ai rencontré une kinésiologie qui a diagnostiqué des fasciites plantaires. Tout le printemps et l’été j’ai fait les exercices de pieds recommandés (en fait, ç’a duré plus d’un an!). À l’automne, la douleur était encore très présente et, sans doute à vouloir « compenser », j’avais maintenant mal au dos et aux hanches. Sans compter les douleurs au cou et aux épaules reliées au travail à l’ordi. Ouf, c’était rendu que j’avais mal partout.


C’est là que j’ai vu passer une annonce pour un cours de yoga restaurateur. J’ai compris que c’était pour moi! Vous auriez dû me voir! Mon corps était tellement crispé! Tellement douloureux! J’arrivais à peine à faire les postures. Mais au fil des sessions, mon corps s’assouplissait et j’en ressentais un bien-être grandissant. Ma concentration était meilleure, mon humeur générale aussi.


L’automne et l’hiver suivant, j’ai pris 2 cours de yoga, dont un cours de « Power Yoga » (avorté à cause de la pandémie). Mon corps était de plus en plus souple et fort (ben plus fort en tout cas), et j’avais de moins en moins de douleur. Quand la pandémie a éclaté, j’avais vraiment pris mon air d’aller et j’ai été capable de continuer, même confinée.


Puis le mois d’août est arrivé, et avec lui, le diagnostic de cancer généralisé de mon père. Et son décès. Et la succession à s’occuper. Et l’automne. Puis les fêtes... Le yoga a pris le bord! Je me suis dégonflée. Et j’ai GONFLÉ (j’ai pris 10 livres)! Alors quand Shanie a proposé la mise en place d’un comité actif à l’hiver, j’ai sauté sur l’occasion. Force est d’admettre que j’ai besoin de toute l’aide possible pour me remettre en action. Puisque j’ai du mal à intégrer « le sport » après le travail, aussi bien l’intégrer AU travail. C’est ainsi que, grâce au défi 2000 KM en équipe et aux pauses actives, j’ai tranquillement retrouvé le goût de bouger. Rien de trop intense, rassurez-vous! Loin de moi l’idée de m’inscrire à un marathon (la course, j’ai essayé pendant 3 ans et j’haïs ça)! Mais le yoga, la marche, le golf et un peu de vélo, pourquoi pas ?


Valérie Jacob

Accompagnatrice stratégique &

accélératrice de transformation


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout