Le "Design Thinking", ça mange quoi en hiver?

Mis à jour : juin 8

Si vous êtes comme moi, vous avez surement un peu perdu votre enthousiasme à force de toujours entendre parler de « super-nouvelle-merveilleuse-et-infailible-méthode-pour-réussir-votre-démarrage-d’entreprise-sans-faire-d’erreurs » … C’est peut-être notre surexposition à la publicité sur les réseaux sociaux, mais personnellement, malgré que je sois de nature curieuse et que je m’intéresse beaucoup au domaine de la gestion et de l’entrepreneuriat; je suis comme rendue un peu blasée.


Toutefois, j’ai dû récemment approfondir les bases de l’approche du Design Thinking (ou conception créative) dans le cadre d’un mandat client (Il y a quand même des moments où l’on ne peut pas vraiment se permettre d’être blasé, tsé!). Ma foi… RÉVÉLATION!


J’ai été fascinée! Fascinée de réaliser que je n’en avais jamais entendu parler avant (la méthode a pourtant été créée en 1980), mais surtout fascinée de voir que les étapes proposées par la méthode sont DONT BEN ÉVIDENTES, et ne sont pourtant pas du tout utilisées de façon systématique par les entrepreneurs…


J’ai tout de suite fait le lien avec cette statistique que j’avais lue qui disait que seulement 43% des entreprises canadiennes créées il y a 10 ans sont toujours en activité aujourd’hui… Ouf! Ça m’avait vraiment étonné de lire ça… 43% ce n’est pas beaucoup quand on pense à tous les sacrifices que doivent faire les entrepreneurs lors de leur démarrage d’entreprise! Il doit bien y avoir quelque chose qui pourrait être mieux fait! Et bien justement, le design thinking est une méthode de gestion de l’innovation qui combine la pensée intuitive avec la pensée analytique, question qu’au final, le produit ou service développé réponde RÉELLEMENT aux besoins des clients potentiels… Quand même la base pour faire survivre une organisation!


Il y a plusieurs approches à la méthode, mais la plus populaire est celle en 5 étapes, qui sont les suivantes :


1. Comprendre ses clients

Le but ici est de se mettre dans la peau des clients : quels sont leurs modes de vie, quelles sont leurs habitudes, leurs craintes? Évidemment, plus on a une hétérogénéité de répondants, plus les réponses nous approchent d’une réalité qui concerne la majorité de la population! Le défi ici est de se mettre à la place du client, sans penser à la place du client…


2. Définir le problème

Toutes sortes de techniques d’analyse d’entrevues sont utiles ici pour comprendre ce qui est le RÉEL problème des clients! Peut-être que le problème qui a été nommé n’est pas le réel problème… Les gens vont souvent nommer les choses qu’ils connaissent sans vraiment penser qu’une solution alternative pourrait leur convenir!


3. Trouver la solution

C’est là qu’il faut être créatif! Toutes les méthodes peuvent être bonnes : Brainstorming, mindmapping ou autre… L’idée c’est de sortir le maximum d’idées possibles, pour ensuite en arriver avec une idée commune qui convient à tous.


4. Prototyper sa solution

Cette étape fait partie intégrante du processus d’innovation et est essentielle pour mettre chaque solution à l’épreuve! Il s’agit ici de mettre en application l’idée retenue, la mettre au monde, pour pouvoir l’évaluer et tester concrètement.


5. Tester sa solution

En testant le prototype, on peut immédiatement valider si la solution apportée correspond vraiment au besoin exprimé par les clients… *Spoiler alert* : C’est ben rare que ça fonctionne du premier coup!  On se remet alors au travail; que ce soit dans l’évaluation de la définition initiale de la problématique, dans la solution proposée, ou dans certains détails qui n’avaient pas été réfléchis à l’étape du prototypage… On part de la prémisse que si ça ne fait pas la job à cette étape, ben ça ne fera pas plus la job, une fois commercialisée! Ça a l’air très évident dit comme ça, mais c’est tellement là que le bât blesse…



Il y a vraiment beaucoup de potentiel dans cette approche, que ce soit dans la création d’une nouvelle entreprise ou dans le développement d’un nouveau segment de marché… Si vous désirez être accompagnés dans une démarche de Design Thinking, n’hésitez surtout pas à vous entourer d’experts qui sauront vous guider à travers toutes les étapes, et bon succès!




Marie-Eve Barbe

Conseillère stratégique

ADN-organisations

93 vues0 commentaire